Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

L’offensive étreinte de l'hiver… ou la quête de réconfort !

February 5, 2018

        En espérant que votre fin d’année a été douce et chaleureuse, on peut pleinement constater que l’hiver s’est confortablement installé dans notre quotidien, facteur d’affaiblissement moral et propice à quelques dérèglements corporels.

 

   Si l’on se concentre sur l’observation de la Nature soumise au rythme des saisons, nous constatons que l’hiver représente une période propice au repli, à la retraite et au retour à soi. Non sans entrer dans une léthargie profonde, c’est le moment idéal pour se reposer, ralentir le rythme, faire le point, préserver la chaleur, fortifier l’immunité, s’oxygéner de fraîcheur et contempler les lumières douces de l’hiver.

 

C’est par conséquent, la meilleure saison pour prendre soin de soi !

 

 

M comme Massage…

 

     Le réconfort apporté par le toucher n’est plus à prouver. Les massages stimulent un ensemble de récepteurs permettant la libération de neuropeptides particulièrement efficients contre la dépression hivernale, le stress et l’affaiblissement du système immunitaire.

 

       Il est intéressant de favoriser des massages aux qualités chauffantes et réconfortantes.  Le Massage Ayurvédique Abhyanga, de par l’application d’huile chaude sur l’ensemble du corps, est un soin unifiant, enveloppant et harmonisant. La libération d’endomorphine (endorphine/plaisir) et d’ocytocine (anxiolytique naturel) permet de pacifier le système nerveux, stimuler la circulation sanguine, réduire les tensions musculaires et douleurs articulaires, éliminer les toxines et renforcer le système immunitaire. Pouvant être adapté aux déséquilibres de chacun, ce soin permet de revigorer et rééquilibrer le corps et l’esprit face à la rudesse des mois d’hiver.

 

 

A comme Ayurvéda…

 

       En parlant de saison ! Si l’on suit les principes de l’ayurvéda, en Inde, on dénombre 6 saisons :

       On peut aisément constater que la correspondance avec nos saisons occidentales n’est pas évidente et qu’il est important d’identifier les qualités propres à nos environnements pour y associer une force (dosha) dominante :

        Néanmoins, au-delà d’une force dominante associée à une saison, il est plus juste de comprendre le cycle de chacune de ces forces ; 1. Accumulation, 2. Aggravation (pic), 3. Stabilisation/Équilibre. Il me semble donc essentiel de simplifier, d’autant plus quand l’on constate les nombreux dérèglements météorologiques actuels, en une classification à 3 saisons distinctes*.

 

         Il est évident que des variations persistantes surviennent en fonction des zones géographiques (montagne, bord de mer, Nord/Sud, vent…) tout comme des variations épisodiques peuvent se produire au sein d’un même secteur (fort redoux en hiver, épisode pluvieux et/ou venteux en été).

 

Nous nous trouvons actuellement dans une période VATA propice à l’accumulation de KAPHA !

 

 

       Janvier, ses exigeantes résolutions d’après-fêtes, ses célèbres maux hivernaux (grippe, gastro-entérite, rhume, bronchite, mal de gorge, nez qui coule…) et sa recherche insatiable d’un rayon de soleil amical ont vite fait de nous terrasser 20000 lieues sous les couettes.

 

Un point sur la routine de l’hiver !

 

        Cette saison nous permet d’apprécier les vertus de lenteur et d’ancrage de Kapha afin de venir apaiser les tendances en excès de Vata. Les activités majeures recommandées sont associées au vrai repos :

VRAI REPOS = NON-FAIRE ≠ RIEN-FAIRE

         

           Ainsi, on va pouvoir privilégier des pauses régulières au travail comme à la maison, apprécier des activités comme la marche, la méditation et la contemplation, tout en s’exposant aux lumières hivernales. Il va être important de favoriser un bon sommeil, de s’accorder du temps à soi pour lire et laisser exprimer sa créativité (écriture, dessin, activités manuelles…). Et enfin on va laisser la belle place à la stabilité et au réconfort, dans l’alimentation, les routines quotidiennes et les soins corporels.

 

      Une personne Vata pourra témoigner d’une amplification de ses caractéristiques physiques et physiologiques entraînant des déséquilibres et devra tout particulièrement rechercher à diminuer tous les aspects Vata de son quotidien. Elle devra s’efforcer à mettre en place une routine Kapha afin de préserver son état de santé global.

     Une personne Kapha devra, quant à elle, davantage faire attention à l’accumulation de ses caractéristiques. Tout en préservant calme et repos, elle devra se mettre en action régulièrement et profiter des qualités saisonnières Vata.

     Une personne Pitta, stabilisée durant cette saison, devra donc, dans une moindre mesure, simplement apaiser son Vata en acceptant et permettant une accumulation douce de Kapha.

 

Un point sur l’alimentation !

 

      C’est la période idéale pour adopter une alimentation aux propriétés sucrée, acide et salée et privilégier un apport régulier, léger et sans excès... On mettra un bémol au sujet de la saveur sucrée en privilégiant un apport en sucre tel que miel, mélasse et en éliminant les sucres raffinés.

         L’alimentation se doit apaisante, stabilisante et nourrissante. Les aliments doivent être chauds, cuits, lourds, humidifiants, tonifiants et pris durant des repas légers et réguliers.

 

- Légumes : légumes racines, topinambours, endives, cressons, carottes, betteraves, potirons, poireaux, céleris, potimarrons, patates douces, radis, avocats, oignons cuits… Éviter les crucifères.

- Légumineuses : lentilles, haricots mungo… À limiter.

- Céréales : riz, orge, millet, avoine, semoule, seigle... Éviter les céréales sèches et le maïs.

- Fruits : dattes, agrumes (oranges, citrons, pamplemousses), pruneaux, ananas, kiwis, figues, châtaignes, poires, bananes… Éviter les fruits secs.

- Oléagineux : noix, noisettes, amandes, noix de cajou, pistaches, graines (courge, tournesol, sésame)…

- Produits animaux (en quantité limitée) : poissons gras, fruits de mer, poulet…

- Produits laitiers : Privilégier les produits fermentés et à base de lait de chèvre. Consommer chaud.

- Épices : cardamone, clous de girofles, coriandre, fenouil, ail, gingembre, cumin, noix de muscade, safran, tamarin, basilic, feuilles de laurier, cannelle, origan…

 

Un coup d’œil dans la pharmacie au naturel !

 

- Les infusions : gingembre, curcuma, cumin, fenouil, thym, basilic, cardamone, cannelle, clous de girofle, réglisse, eucalyptus, sapin, échinacées…

- Les HE (huiles essentielles) immunostimulantes : Eucalyptus radié, Niaouli, Citron, Ravintsara, Thym à Linalol…

- Les compléments (sous recommandations) : Produits de la ruche, Extrait de pépin de pamplemousse, Vitamines B, D et E, Magnésium, Zinc et Calcium, Prébiotiques et Probiotiques.

 

 

Y comme Yoga…

 

      La pratique yogique s’adoucit et s'intériorise afin de permettre au corps et à l’esprit de s’apaiser profondément et durablement.

         On oriente son Yoga vers davantage de méditation, afin d’apaiser son esprit, et vers une respiration énergisante, le pranayama Kapalabhati. On nourrit le corps par la pratique du Yin Yoga ou d’un yoga restauratif ; les séances se veulent lentes et profondes. Il est préférable de s’attarder sur la stimulation des reins et de la vessie et le renforcement du système immunitaire (système digestif, thymus, rate, système lymphatique). Enfin, on maintient l’état de souplesse et de fluidité du corps pour compenser les raideurs causées par le froid et la sédentarité.

 

 

Ainsi, une fois régénéré par la pause hivernale, on pourra pleinement accueillir les innombrables mouvements du printemps.

 

 

Avec bienveillance.

Maylis.

 

 

*Vous retrouverez très bientôt un article dédié aux « CYCLES » de l’Homme et de son environnement selon les principes de l’Ayurvéda.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags