Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

L'automne ou le printemps de l'hiver.

October 29, 2018

L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver. George Sand (1804-1876).

 

   La transition avec l’été se caractérise par un changement de rythme notable. Le dynamisme émotionnel induit une énergie négative qui se condense en mélancolie et tristesse. Il est donc important de venir profiter de cette nouvelle saison en privilégiant le repli sur soi afin de digérer et souffler. Ainsi, l’énergie positive, cultivée par la joie et le détachement viendra alimenter notre corps et notre esprit qui seront prêts à accueillir un hiver se mouvant au rythme d’une introspection profonde. 

 

      L’automne s’accompagne d’une baisse de la luminosité et d’une augmentation de l’humidité, le tout entraînant une baisse d’énergie, de rendement et par conséquent un sentiment de fatigue physique et morale. Cette apparente construction du mental, qui associe automne et grisaille peut conduire à une nervosité, une tristesse voir cette fameuse mélancolie saisonnière ! Levez la tête, ressentez et observez… cette douce brise qui se rafraîchit et nous insuffle la légèreté, ces couleurs automnales chatoyantes qui nous invitent à rêvasser… Voyez, quoi de mieux que l’automne pour nous autoriser pleinement le lâcher prise et la compassion envers nous-même et notre environnement.

 

Accepte de ralentir et laisse place à la rêverie !

 

M comme Massage…

 

    Comme évoqué dans les précédentes chroniques, le soin peut être fortifiant et vivifiant ou au contraire calmant et relaxant. Les soins doivent se focaliser davantage sur l’équilibre énergétique de l’individu, en réponse à la baisse notable de dynamisme due aux fluctuations automnales.  Durant la saison, il est donc préconisé de privilégier des massages aux qualités chauffantes, hydratantes, pacifiantes qui vont favoriser l’ancrage et le réconfort du corps et de l’esprit.

 

       L’approche OstéoThaï est un soin qui trouve naturellement sa place tout au long de l’année, comme un travail de suivi dont la régularité des traitements sera fonction des déséquilibres à travailler. Comme le Massage Traditionnel ou Dynamique Thaïlandais, il ne nécessite pas de se dévêtir et est pratiqué sur futon. Ce soin associe la puissance du massage thaïlandais à la précision et à l’écoute des principes ostéopathiques (pression, étirement, résonance, cranio-sacré, fasciathérapie, travail des organes et des viscères…) et vient notamment travailler sur les blocages tendino-musculaires et énergétiques. L’ensemble du soin permet un centrage et un retour à l’équilibre du corps et de l’esprit. Il leur confère stabilité et sérénité tout en répondant aux besoins spécifiques de chacun et en induisant le relâchement nécessaire à un apaisement global.

 

       En fonction des constitutions de chacun et selon un bilan ayurvédique établi, il sera intéressant de privilégier également d’autres soins ayurvédiques afin de revitaliser l’organisme tout en apaisant les tensions musculaires et nerveuses. De plus, adaptable aux différentes transitions saisonnières, le Massage Ayurvédique Abhyanga est, en automne, effectué avec une approche plus douce et enveloppante qu’en été et à l’aide d’huile présentant une qualité chauffante telle que l’huile de sésame ou l’huile d’amande. Par ailleurs, le Massage aux Pochons d’Herbes ou les Massages des extrémités (pieds/mains/tête) restent particulièrement bénéfiques face aux perturbations engendrées par les changements de saison.

 

A comme Ayurvéda…

 

       En janvier et au fil des saisons, afin de vous délivrer quelques conseils sur une alimentation adaptée, je me suis attardée sur l’identification des saisons au sein d’un monde occidental tempéré et d’un changement climatique perceptible dont en voici le récapitulatif :

Ainsi, nous nous trouvons actuellement dans une pleine période d’accumulation de Vata !

 

 

Un point sur la routine de l'automne !

 

     La pleine saison de Pitta touche à sa fin et vient naturellement trouver son équilibre dans les dernières chaleurs de l’automne. Dans la pratique, cette saison nous offre une pleine période de transition en nous octroyant à la fois les vestiges de l’été et les prémices de l’hiver. L’été indien permet de garder un moral au beau fixe en réponse aux journées qui raccourcissent et à notre physiologie qui ralentit. La présence à Soi est nécessaire à chaque instant et durant cette période, il va être crucial de laisser la forte énergie Pitta des derniers mois, décroître, au profit des qualités subtiles de l’énergie Vata en les équilibrant le plus finement possible.

   Cette recherche d’harmonie est nécessaire afin d’éviter le constat des trop nombreux symptômes de la dépression saisonnière communément nommée le blues automnal (lassitude, mélancolie, flegme et stagnation, nervosité, tristesse…). Si l’on s’active à maintenir une haute énergie Pitta tout en se laissant submergé par l’énergie Vata, le surmenage et la fatigue mentale et physique s’installeront inévitablement. Deux mots essentiels semblent donc adéquats pour alimenter notre quotidien durant l’automne :

 

FORCE et CALME

 

    L’automne est la saison des poumons (et du gros intestin), et malgré la constatation d’un environnement qui se ternit dans la grisaille et la fraîche humidité ambiante, il va être important de s’oxygéner, au sens propre comme au figuré. L’hygiène de vie automnale nous invite à continuer de prendre des bains de soleil ou de lumière naturelle et d’éviter le vent, le froid, les excès de parole et les pratiques mentale et physique excessives. Il est conseillé de se réchauffer, de bouger modérément, de s’hydrater, de se régaler et de favoriser la patience, la paix et la régularité dans nos activités professionnelles et de loisirs. L’auto-massage peut devenir une routine de soin journalier ou hebdomadaire, par l’application d’huile (chauffée) de sésame ou d’amande sur les pieds, les lombaires et le bas ventre. Aussi, faire du tri, écrire, contempler invitent au lâcher-prise et font place à la rêverie. Il est temps de ralentir, de se faire plaisir et c’est maintenant que la notion de cocooning commence à s’installer dans notre quotidien.

 

« Je récolte et je me félicite.

Je rêve et je me fais confiance.

Je ralentis et je me remercie. »

 

        C’est le moment pour engranger les bienfaits de l’été ; les actions et concrétisations diverses, les constater, les digérer et laisser ainsi de nouvelles idées et de nouveaux projets se former. De plus, si l’on a judicieusement ressenti et préservé l’abondance d’énergie de l’été, c’est le moment d’en canaliser les stocks pour vivre cette transition saisonnière dans la joie et la douceur. Il est important de rester connecté à l’élément Terre afin d’atténuer le désarroi que peut induire le trop de légèreté de Vata. L’enracinement est le meilleur allié de l’automne afin de vous octroyer un ancrage et une base solide de vérité. Ainsi, tandis que la tête bouillonne de créativité, cette saison nous prépare à s’installer, les pieds bien ancrés dans le sol, dans l’intériorisation profonde de l’hiver.

 

 

     Une personne Vata pourra témoigner d’une amplification de ses caractéristiques physiques et physiologiques entraînant des déséquilibres parfois majeurs et devra tout particulièrement rechercher à diminuer tous les aspects Vata de son quotidien. Elle devra s’efforcer à mettre en place une routine à tendance Kapha/(Pitta) afin de préserver son état de santé global.

       Une personne Kapha, devra, quant à elle, davantage faire attention à sa tendance à trop s’ancrer dans une mélancolie et un flegme saisonniers laissant une douce léthargie la gagner. Tout en préservant sa nature stable, elle devra laisser place régulièrement à la spontanéité et une activité intense à modérée en profitant des qualités saisonnières Vata pour alléger sa routine quotidienne.

    Une personne Pitta, stabilisée durant cette saison, devra donc, dans une moindre mesure, simplement apaiser son Vata.

 

 

Un point sur l’alimentation !

 

                Le printemps, associé à la détox du foie, n’est pas la seule saison propice pour drainer et purifier notre organisme. Les excès de l'été, le stress de la rentrée, la monotonie de la grisaille s'installant ainsi que l'arrivée de la fatigue, du froid et la perception des festivités de fin d'année ne font que renforcer l'idée que l'automne est également une période judicieuse à la réalisation d'une cure de détoxification.

Voir le blog « Programme de purification et de régénération de l’automne ».

 

 

Une alimentation nutritive et fortifiante est préconisée en se concentrant sur une alimentation apaisante, stabilisante et nourrissante. Les aliments doivent être chauds, lourds, humidifiants et tonifiants. Les saveurs piquante, amère et astringente doivent être prises avec modération et il est recommandé de consommer les saveurs sucré, acide et salé. Les repas doivent être légers, fréquents et réguliers.

 

 

Céréales : céréales complètes (ou 1/2 complète) : riz, semoule, quinoa, avoine. Limiter le maïs, le blé et le seigle. Particulièrement bien digérés, en manger systématiquement pour accompagner légumes et légumineuses. Eviter les céréales sèches et asséchantes comme le sarrasin.

Légumes : Avocat, carotte, betterave, haricot, radis, courges, patate douce, navet... Les légumes doivent être accompagnés de céréales complètes. Limiter les légumes crus ou en salades. Eviter les crucifères et favoriser les oignons cuits.

Fruits : Datte, pruneau, banane, ananas, agrumes, raisin, mangue, papaye, baies, citron vert... Eviter les fruits secs. Les fruits doivent être consommés de saison et en dehors des repas. 

Produits animaux : Favoriser les volailles et les œufs.

Légumineuses : A éviter excepté haricot mungo et tofu (peu). Limiter fève, pois chiches, haricot rouge.

Oléagineux et Graines : À consommer en petite quantité et éviter de les consommer grillées mais très nourrissant. A consommer en petite quantité : pistache, noix de cajou, pignons, noix, noisette, amande, graines de potiron… 

Huiles : Huile d’amande, huile d’avocat, ghee, huile d’olive, huile de sésame. Éviter l’huile de colza et l’huile de maïs. 

Produits laitiers et Sucres : à éviter excepté le lait de chèvre de façon occasionnelle. Privilégier le miel et la mélasse, supprimer le sucre blanc.

Épices : tous ! Éviter le sel en excès, le poivre et la moutarde. Favoriser le gingembre, curcuma, cumin, cardamone, fenouil, basilic, coriandre, cannelle, ail, origan, noix de muscade, clou de girofle.

 

 

Un coup d’œil dans la pharmacie au naturel !

 

- Les infusions : fenouil, coriandre, cardamone, gingembre, cumin, citron, cannelle, anis, vanille, clous de girofle, orange, ginseng, safran, romarin, acérola, badiane, sureau, cassis, citronnelle, pomme, carotte, verveine, mélisse, hibiscus, curcuma…

- Les HE (huiles essentielles) : Basilic, Cannelle, Agrumes, Clous de girofle, Lavande, Pin, Sauge, Camphre, Musc…

 

Y comme Yoga

 

        La pratique Yogique de l’été a permis d’entamer un travail d’ouverture et de création d’espace dans le corps et dans l’esprit. Les extensions et les étirements étaient au cœur des séquences afin de favoriser la recherche de fluidité et d’amplitude dans les mouvements. Avec l’automne, les séquences vont nous permettre d’entamer une compaction et un renforcement en profondeur de l’organisme. La principale attention que l'on devrait essayer d'apporter à nos séances se situe sur notre stabilité. En effet, la pratique se veut spécifiquement axée sur l'ancrage et les exercices de respiration afin de nous faire assimiler les notions de force et de calme intérieurs.

 

       La descente en pente douce vers le repos total de l’hiver est en cours, la pratique Yogique de la saison va ainsi nous conduire à deux qualités majeures, STRUCTURE – RÉCONFORT, en permettant :

 

- de ramener l’énergie dans les appuis et le bas du corps : enracinement.

- un retour au calme intérieur : détachement.

- un rééquilibrage des énergies et la reconstitution des stocks de ressources : confiance.

Exemple d’asanas : Deviasana, Parivrtta Trikonasana, Virabhadrasana II, Virabhadrasana I, Virabhadrasana III, Dhanurasana, Ustrasana, Ardha Setu Bandhasana, Gomukhasana,  Bhujangasana, Utkatasana, Makarasana, Vrikshasana, Utthita Trikonasana, Vakrasana, Parivritta Utkatasana, Ardha Matsyasana, Halasana, Sarvangasana, Prasirita padottasana…

 

 

Les semis de l’automne dernier ont germé au Printemps et fleuri en Été. Pour le corps et l’esprit, l’heure est à la récolte ! La saison invite à ralentir, à profiter, à s’enraciner et à se faire plaisir. Le recueillement s’impose pour laisser la place à la rêverie, prémices de nouveaux semis…

 

Avec bienveillance.

Maylis.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous